28 juillet 2008

John et Camille

Ca pourrait être le nouveau couple « people » du moment, les pseudos de Tête Brune et Tête Blonde ou le nom d'un couple de poissons rouges … « Aucun lien », comme aime à dire la génération « Cité de la peur », sinon les quelques heures de régal musical offertes aux oreilles de Tête blonde (Exit Tête brune, trop occupée à savourer les répliques de la secousse musicale John butlérienne pour supporter un autre séisme).

Camille : Délurée, petit chaperon orange dopé aux bruitages, aux sons étrangement humains de ses choristes-bruiteurs habités par de puissants organes musicaux… et bombardée par son public de coussins rouges, tant pis pour les fesses rougies et striées par les rainures de la pierre de Fourvière au sortir de l’arène. Camille, elle, nous a bien laissé entrevoir un bout de lune blanche - drôle de déculo-colleté !

Passons à John (ou plutôt John Butler Trio)

Rien à voir sinon le décor antique, celui de Vienne cette fois-ci. Des guitares en rang d’oignons pour 2 heures de fingerpicking débridé. Une seule explication possible : une main à 12 doigts et une oreille aux tympans multiples - tant qu’à se perdre en explications anatomiques farfelues...

Dommage que cette main là ne sache pas compter : le trio était composé de 4 éléments pour l’occasion.

Posté par anitablog à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur John et Camille

Nouveau commentaire