Je tu il blog

23 mai 2010

L'humour vache

Allongées sur un carré d’herbe ensoleillé, nos deux petites Têtes sont en mode « veille postprandiale » (la sieste quoi - Tête blonde peut aussi  « crâner » à coup de termino médicale après tout): l’une se tortille en bouquinant, l’autre rattrape ou anticipe les heures de sommeil de la veille ou du lendemain .

Tête blonde, peu scrupuleuse à l’idée d’interrompre ce moment privilégié pour Tête brune, émerge de son bouquin pour s’essayer au « small talk » :

_ Tu dors ?

_ Nan [grognon], j’écris une thèse sur la « loi de l’emmerdement maximum »…

Pause de contentement pour Tête brune, trop fier de ce trait d’esprit, et de poursuivre :

_ Tu en es un facteur non négligeable d’ailleurs…

Tête blonde, et sa capacité d’abstraction légendaire, sourit bêtement à la spiritualité de bas étage de Tête brune.

Elle s’en fiche, ça donnera de quoi grignoter à son blog anorexique.

Posté par anitablog à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 septembre 2009

Méchants biscuits !

Digestives, Ginger biscuits, Shortbreads, scones… Si les Brits ne sont pas une référence en terme de gastronomie, on peut difficilement discuter leur parfaite maîtrise du Five o'clock Tea, une institution britannique.

Et voilà qu’un bureau d’étude s'intéresse à la « dangerosité » du biscuit britannique, élément indispensable du Five o'clock Tea ?!

A l'origine, un étrange constat. En Grande-Bretagne, on recense 500 consultations par an pour agression "biscuitaire".

Le concept, à défaut d’être noble, est pour le moins original et légèrement « capilotracté » (comme aime à dire Tête Brune).

Venons-en aux faits. De quoi accuse-t-on ces adorables petits gâteaux (ndlr : base du régime alimentaire de Tête Blonde lors de son séjour écossais) ?

De vous sauter aux yeux, de vous étouffer, de vous brûler - après un plongeon inopiné dans votre tasse de thé bouillante (le rôle du biscuit est quelque peu discutable ici car, techniquement parlant, la brûlure est occasionnée par le thé, reléguant le biscuit au rang de « complice » dans cette affaire), de détrôner votre prothèse dentaire, de vous faire dégringoler de votre chaise au moment où vous cherchez à atteindre la boîte à biscuits (et l’avocat de la défense de rétorquer : « et quant est-il de la fainéantise du blessé, collé à sa chaise ? ») et… comble du comble, de vous emprisonner dans une dalle de béton fraîchement coulée (oui parce qu’on part de l’hypothèse que le biscuit a délibérément attiré le blessé vers la dalle).

Ca doit pas être triste dans les services d'urgences britanniques !

Posté par anitablog à 20:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 juillet 2009

Sauvez Bobby !

Un matin ensoleillé, 7h24 tapante, 30°C.

Tête blonde, toute ensommeillée, débarque de sa tanière verte.

Détour par la table pour vérifier l’état d’esprit, d’humeur, d’humour de Tête brune expulsé dès 6h du mat de la tanière verte. Il lui a semblé apercevoir un nouveau papillon de papier au loin.

« Ce matin Bobby était par terre… Je crois qu’il faudrait qu’on en reparle».

Elle croit discerner une pointe de contrariété derrrière cette écriture aux arrondis saillants.

Coup d’œil dans l’angle gauche de la pièce, les petits amas de terre ne trompent pas, Bobby [le yucca] a à nouveau basculer. Heureusement il n’a pas entraîné Marcus [le voisin bonzaï] dans sa chute ?

Depuis Tête blonde planche sur une solution pour sauver Bobby. Adoption, assoc. de défense des yuccas en danger, greffe sauvage dans le jardin du voisin ?

Affaire à suivre…

Posté par anitablog à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mars 2009

Rires mélomaniaques

4 mois d'absence. De quoi faire rougir Tête blonde, bien décidée à réalimenter la machine à mots...

Petite ré-entrée en matière avec le retour de nos deux personnages.

Un soir devant le petit écran. Nos 2 Têtes avachies sur le canapé bleu.   

Tête brune, fin mélomane, teste la culture musicale à trous de Tête blonde :

_ Et là tu sais qui chante ?

_ Sa voix me dit quelque chose...

Après quelques micro-secondes de réflexion et un coup d'oeil à Tourbi pétale (le lustre, nouvel occupant des lieux) - comme si ce truc flottant allait lui donner la réponse :

_ Nan, sais pas.

_ C'est Seal

Tête blonde, yeux ronds, menton froncé, bref, l'air ahuri : 

_ Cécile ? Nan connais pas...

Consterné, halluciné, Tête brune, regarde l'OVNI qui trône à ses côtés. Ca y est c'est parti le rire fou débarque.

Entre temps Tête blonde, a enfin remis de l'ordre dans sa tête (Seal ... mais bien sûr, ce type, ses "scarifications") et consciente du burlesque de la situation, éclate à son tour... Non sans une pointe de fierté - l'idée d'être le clown de Tête brune lui trotte dans la tête depuis un certain temps...

Posté par anitablog à 11:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 novembre 2008

A personnes bizarres, mots bizarres...

Décidément le français aime à se démarquer avec ses mots à rallonge aux syllabes "passées à l'alambic" ("détournement" de sens volontaire). Il révèle par la même occasion des mœurs quelque peu saugrenues !

Certaines personnes seraient apparemment "cucurbitacistes". De cucurbitacée évidemment. Ceci dit, comment appelle-t-on un collectionneur d’étiquettes de citrouilles et autres potimarrons si les amateurs de melons se sont déjà emparés de la racine "cucurbita" ?

A ce sujet, la cucurbite est également la partie inférieure de l’alambic (ou comment parler de gnôle sans en avoir l’air). Le lien entre la cucurbitacée et l’alambic ? La morphologie apparemment : le renflement de l’alambic a les formes généreuses d’une courge…

Dans un style un peu plus courant, d’autres aiment les chats. Les anglais se contenteraient de « cat lovers » ou « cat fanciers » mais nous - pour se la jouer j’imagine – on se dit "ailurophile" (du grec ailouros = chat). Un terme pratique (malgré son aspect collet monté) pour parler de la dame aux chats d'à côté : on a tous un ailurophile et du coup un ailurophobe dans notre entourage.

Dans le même style intello-adepte-des-langues-mortes, on a "arctophile": qui aime les ours en peluche et les collectionne (du grec arktos). 

On trouve également le style « mat sup. » avec le "circinusophiliste", collectionneur de compas, à moins qu’il s’agisse d'un truc de tueur en série à l’arme blanche…

Et puis le style pilier de comptoir qui, en guise d’alibi, se dit "bistrophile" ou collectionneur d'objets de bistrots… Je vous laisse imaginer. 

Posté par anitablog à 18:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


11 novembre 2008

Le "milieu protégé" revu et corrigé (à la fourchette)

Un dimanche matin ardèchois.

Discussion ridicule entre Tête blonde, Le Barbu et Boucles brunes.

Le Barbu:

_ En même temps elle a toujours été dans un milieu protégé

_ Ben oui, elle a du foie gras à volonté

Merci à Boucles brunes pour cette définition gastronomique du "milieu protégé".

Posté par anitablog à 10:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 octobre 2008

Cochonnâneries

Un dimanche matin d'une journée de 25h...

Petit déj tardif - une odeur de muffins titille les narines de nos 3 Têtes. Pour faire patienter les estomacs, Tête blonde raconte la soirée de la veille:

"_ [...] Bref, je ne savais pas trop si c'était du lard ou du cochon...

Brunette, carnivore avérée, saute sur l'occaz:

_  Pas facile pour une végétarienne en même temps."

Ah l'humour du dimanche matin... sans parler de ce clown de Brunette...

Posté par anitablog à 19:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 octobre 2008

Du coq à l’âne ou du moine à la mégère…

En ballade dans les coulisses de JeTuIl, Tête blonde découvre, l'œil amusé, comment quelques brebis égarées (à l’innocence douteuse pour certaines) se sont malencontreusement retrouvées au milieu de cette toile de mots.

Moine noir moine blanc : du noir, du blanc, un manchot peut-être ?

Dalian Turquie : 5 ans déjà ! La question à cette heure-ci c'est "On s'évade où l'an prochain?"

Cousine an strige : à laquelle Google préfère « coquine and string », extra !

Déculo masqué : Camille et son « déculo-colleté », évidemment !

Blogs special pissing : ai testé, suis tombée sur « Pissing into the Wind » qui, outre un idiome pourrait presque figurer dans les "101 expériences de philosophie quotidienne" de Roger-Pol Droit.

Chat et fouine : et hop là comment une association audacieuse place Je Tu Il en page 2 de Google

Blog couple bite noire : la brebis a dû être déçue à l'atterrissage...

Antonyme de mégère : adorable sorcière  

Posté par anitablog à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 juillet 2008

Langue plastique, élastique

cadavre_exquis

On n’est pas si loin de la Belle Marquise du Bourgeois gentilhomme finalement : « Belle Marquise , vos beaux yeux… d'amour. Ou bien : D'amour mourir me font, belle Marquise, … Ou bien : Vos yeux… »

Posté par anitablog à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juillet 2008

John et Camille

Ca pourrait être le nouveau couple « people » du moment, les pseudos de Tête Brune et Tête Blonde ou le nom d'un couple de poissons rouges … « Aucun lien », comme aime à dire la génération « Cité de la peur », sinon les quelques heures de régal musical offertes aux oreilles de Tête blonde (Exit Tête brune, trop occupée à savourer les répliques de la secousse musicale John butlérienne pour supporter un autre séisme).

Camille : Délurée, petit chaperon orange dopé aux bruitages, aux sons étrangement humains de ses choristes-bruiteurs habités par de puissants organes musicaux… et bombardée par son public de coussins rouges, tant pis pour les fesses rougies et striées par les rainures de la pierre de Fourvière au sortir de l’arène. Camille, elle, nous a bien laissé entrevoir un bout de lune blanche - drôle de déculo-colleté !

Passons à John (ou plutôt John Butler Trio)

Rien à voir sinon le décor antique, celui de Vienne cette fois-ci. Des guitares en rang d’oignons pour 2 heures de fingerpicking débridé. Une seule explication possible : une main à 12 doigts et une oreille aux tympans multiples - tant qu’à se perdre en explications anatomiques farfelues...

Dommage que cette main là ne sache pas compter : le trio était composé de 4 éléments pour l’occasion.

Posté par anitablog à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]